[English flag]

[Le GAI Vincennes]

Le G.A.I. Vincennes

Le Groupe Art et Informatique de Vincennes

Le Groupe Art et Informatique a été formé en 1969 dans le cadre du département d'Informatique de la Faculté de Vincennes (Université Paris VIII), en liaison avec les départements de Musique et d'Arts Plastiques.

Actuellement, notre travail se développe dans deux directions principales : le travail sur des objets plastiques et le travail musical. Les plasticiens du groupe travaillent beaucoup actuellement sur un système qui associe mini-ordinateurs et écran de télévision en couleurs, contrôlable point par point. Ce système, mis au point à Vincennes même par Louis Audoire, a reçu le joli nom de Colorix. Chacun des 4047 points de l'écran de Colorix est susceptible de recevoir 4096 teintes différentes, le tout étant contrôlé par un système de programmation qui est mis à la disposition des utilisateurs, et qui est vraiment très simple. Les utilisateurs de Colorix sont extrêmement variés : bien sûr et avant tout les plasticiens de Vincennes et tous ceux qui, artistes, veulent venir travailler en couleurs dans des domaines qui touchent, selon les cas, à la perception colorée, à la composition picturale ou au cinéma d'animation. Ils sont les bienvenus dans la mesure de nos faibles moyens informatiques ; car la seconde classe d'utilisateurs, la plus nombreuse, est celle des étudiants. Etudiants en informatique, mais aussi en arts plastiques et en musique, pour qui l'écran de télévision (comme d'ailleurs les périphériques musicaux) est souvent d'une grande aide : il permet de donner une idée intuitive, immédiate et sensible de concepts abstraits que l'on ne transmet d'ordinaire que dans l'enseignement des mathématiques ou de la physique.

Il regroupe des artistes plasticiens, musiciens, architectes et poètes autour d'une activité commune et d'outils communs : la programmation et les ordinateurs de la Faculté. Ceci explique une des caractéristiques fondamentales du groupe qui est que le travail de conception ou d'analyse d'une part, le travail de programmation d'autre part ne sont pas séparés en des mains différentes : il n'y a pas, à Vincennes, des artistes et des informaticiens, mais des artistes-informaticiens, ce qui fonde un type de pratique très particulier.

Avec nos périphériques visuels ou musicaux, la maîtrise d'un concept ne renvoie pas avant tout à l'institution enseignante, mais débouche sur un PLAISIR et du même coup sur l'envie de maîtriser d'autres concepts. Les utilisateurs de Colorix, en plus des plasticiens, cinéastes et étudiants, sont encore des enfants, qui viennent aussi le mercredi travailler sur nos machines. A Vincennes, nous sommes très concernés par les questions de pédagogie artistique, et les enfants nous apprennent souvent beaucoup, par l'immédiateté de leur rapport aux machines, et par les aptitudes parfois confondantes qu'ils montrent dans l'apprentissage de la programmation. Mais les activités proprement plastiques du groupe ne s'arrêtent pas à la télévision en couleurs. Nous travaillons aussi sur la réalisation d'oeuvres colorées, réalisées à partir de tables traçantes, dans une technique qui utilise l'addition optique par contiguïté : des tirages en sérigraphie résulteront de la juxtaposition de plusieurs clichés, chacun d'entre eux, réalisé par la table traçante, correspondant à une couleur. Cette technique permet la mise en oeuvre de concepts sur lesquels nous travaillons depuis plusieurs années, comme celui des séries colorées continues à luminance constante, que seul l'ordinateur peut pratiquement réaliser. Notre utilisation des tables traçantes a également donné lieu à des applications plus proprement graphiques, comme celle qui orne cette page.

On fait aussi beaucoup de musique au sein du Groupe Art et Informatique de Vincennes. Dès le début, nous nous sommes préoccupés principalement de la formalisation de processus compositionnels, et de la fabrication de modèles visant à rendre compte de différents aspects cognitifs mis en jeu dans la pratique musicale. Ceci a débouché sur des travaux d'analyse musicale, et bien évidemment sur une intense production de pièces musicales instrumentales. Nous avons développé ensuite un système de synthèse musicale hybride, permettant de contrôler par ordinateur des ensembles analogiques de synthèse sonore. Ce système hybride a été largement utilisé en concert, avec le grand plaisir d'accéder enfin à un système portable, les ordinateurs travaillant sur scène dans le temps-même du déroulement des compositions. Avec le développement récent des synthétiseurs digitaux contrôlés par microprocesseurs, nous avons actuellement à notre disposition, en plus de notre système hybride, un ensemble New England Digital qui nous donne des possibilités encore plus grandes sous un encombrement encore plus réduit. Cet accent mis sur des dispositifs électroniques sophistiqués n'empêche d'ailleurs pas un travail dans plusieurs directions, associant les instruments acoustiques, ou mettant en jeu l'improvisation dans l'interaction homme-machine.

Il est apparu peu à peu que les modèles trouvés et les questions posées étaient assez semblables à ceux qui sont traités par la programmation heuristique et par les recherches en robotique. Un assez grand nombre de techniques employées en Intelligence Artificielle sont donc couramment utilisées par les membres du groupe.

Toutes ces activités ont débouché sur l'organisation de nombreuses expositions et de nombreux concerts. Nous souhaitons que ça puisse continuer, surtout sous la forme que nous affectionnons particulièrement pour le moment : des spectacles à la fois visuels et musicaux contrôlés par ordinateurs, de longue durée.

Ces différents sujets ont donné lieu à la publication de nombreux articles dans des revues scientifiques et artistiques, ainsi qu'à l'organisation d'expositions, de concerts, de conférences. Il faut citer pour finir le fait qu'à côté de sa fonction de recherche, le groupe dispense une intense activité pédagogique dans différents départements de l'Université Paris VIII. Une publication régulière, ARTINFO/MUSINFO, contenant des programmes commentés et des articles, est éditée par le groupe.

[de Jonc] En dehors des arts visuels et de la musique, le groupe se préoccupe aussi beaucoup de formalisation d'effets poétiques. Artinfo/Musinfo a aussi publié là-dessus, en plus des rubriques plastiques et musicales habituelles. En plus de leur intense amour pour les machines, les membres du Groupe Art et Informatique de Vincennes se caractérisent par une particularité qui les rend aisément reconnaissables : ils sont habituellement vêtus de vêtements en jonc. Ils se nomment : Jacques Arveiller, Louis Audoire, Marc Battier, Michel Bret, Christian Colère, Gilbert Dalmasso, Giuseppe G. Englert, Patrick Greussay, Hervé Huitric, Monique Nahas, Didier Roncin.

 

Ce texte de présentation est paru dans la revue Plages, 1979, n°5, pp. 10-17 Le Gai Vincennes ...

icône flèche en haut